Collaboration Police et Citoyen

Du 07 au 11 novembre 2019, le CECIDE avec l’appui financier du Département d’Etat Américain (INL) a organisé une série de dialogues, d’information et de sensibilisation entre la police, les femmes et les jeunes dans les communes de Dixinn et de Kaloum(Conakry) .

Ce projet intitulé: « PARTENAIRES POUR LA SECURITE EN GUINEE : la réforme de la police au service du citoyen » vise à professionnaliser la police et à rapprocher ses services de la population à travers la police de proximité.

Situant le contexte, le Manager du projet ‘’Paix et sécurité’’ au CECIDE, Aye Mady Fofana a indiqué que le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile (MSPC) à travers la Police Nationale, a adopté une nouvelle doctrine d’emploi : La police de proximité. « Cette phase pilote dans les communes de Dixinn et Kaloum à Conakry est mise en œuvre par le consortium Partners Global,  COGINTA et l’ONG CECIDE.» Cette initiative se fixe comme objectif de favoriser la collaboration entre les femmes, les jeunes leaders et la police en vue de rétablir la confiance entre eux pour une lutte efficace contre l’insécurité et la délinquance dans les quartiers.

La formation a consisté à : « Présenter la problématique de la sécurité et les violences basées sur le genre ; informer et sensibiliser les femmes et jeunes leaders sur la notion de police de proximité et les grandes réformes des services de sécurité en cours dans le pays ;

Présenter l’Office de protection de genre, de l’enfance et des mœurs (OPROGEM) comme service de référence des femmes et des enfants ; informer spécifiquement les femmes sur leurs droits et ceux des enfants ; créer une synergie d’action sur le travail de la police en général et plus particulièrement celui de l’OPROGEM.

Dans son intervention, le capitaine Idrissa Keita, responsable de l’OPROGEM au commissariat central de Dixinn  dira que «  la police est un ensemble de personnel et de services réunis au sein d’un même corps hiérarchisé pour amener le maintien d’ordre et la répression des infractions ».

Parlant de la police de proximité, Capitaine Keita a indiqué qu’elle n’est pas une structure supplémentaire, mais plutôt de rapprochement de la police et ses services de la population, plaçant le citoyen au cœur du dispositif de sécurité à la fois comme sujet et auteur de sa propre sécurité.

Revenant sur la création de l’Office de protection du genre, de l’enfance et des mœurs (OPROGEM), Idrissa Keita souligne qu’elle résulte de l’engament de la GUINEE à mettre en œuvre des dispositions, des différents instruments juridiques régionaux et internationaux signés et ratifiés par elle et protégeant les droits de l’homme en général et ceux des couches vénérables en particulier.. Plus loin, notre interlocuteur a confié que : « L’OPROGEM, représenté dans les 33 préfectures de la Guinée, a pour mission d’assurer la mise en œuvre de la politique du gouvernement relative à la protection des couches vénérables, notamment le politique national genre et la stratégie sectorielle des forces de défense et de sécurité. Il est chargé de coordonner les activités des unités en matière de protection des couches vulnérables, de lutter contre toutes formes de violation des droits des femmes et des enfants.»  

Les participants ont salué l’initiative et se sont engagés à partager ces échanges avec leurs collègues qui n’ont pas eu l’opportunité d’être présents.

Read 26 times Last modified on Monday, 25 November 2019 16:20
Rate this item
(0 votes)

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Aides

Galerie Photo

Contact

  CECIDE, Centre du
  Commerce International
  pour le Développement
  Quartier Kipé Dadia
  B.P : 6837 CONAKRY
  TEL : +224 628 00 00 03 / 
  628 00 00 02

  This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.